Silencieux d’échappement sport : composition et choix

En bout de ligne d’échappement, le silencieux (aussi appelé pot d’échappement) est le dernier éléments d’évacuation et de dépollution des gaz d’échappement; il permet également de réduire le bruit.

 

Composition d’un silencieux d’échappement sport / compétition

La quasi totalité des silencieux sport ou compétition se composent de la façon suivante :

  1. Tube perforé : du même diamètre que la ligne d’échappement, le tube perforé dirige les gaz vers la sortie tout en les laissant passer à travers la garniture.
  2. Garniture / absorbant : sous forme de laine d’acier, de fibre de verre ou de laine de roche, cet éléments permet d’atténuer le bruit et la pollution liés à l’évacuation des gaz d’échappement.
  3. Cerclage : le plus souvent en inox, le cerclage est un tube de gros diamètre renfermant le tube perforé et l’absorbant.

 

 

Sortie(s) : soudées ou vissées à l’aide d’un collier, les sorties d’échappement sont purement esthétique. Il est possible d’en trouver de toutes les dimensions et formes possibles (simple, double, duplex, rondes, ovales, DTM….).

 

Axes de choix d’un silencieux d’échappement

SPORT

  • Sonorité : les échappements sport sont très appréciés pour leur sonorité « racing » tout en restant à un niveau sonore raisonnable pour le quotidien.

 

  • Homologation : homologués CEE, les échappements sport peuvent être utilisés sur la route.

COMPETITION

  • Performance : lors d’une préparation moteur, la ligne d’échappement fait partie des premiers composants à remplacer : suppression des silencieux, gain de poids, augmentation du diamètre de ligne…

 

  • Réglementation : tout comme le contrôle technique routier, les autos de compétition doivent répondre à une réglementation spécifique à une discipline et à une catégorie.